FANDOM


ChapitreChapitre 2 : A la Capitale ( To the Capital) 

2.1 :

" Commençons par nous diriger vers la capitale."

" Allons-nous chercher des informations là-bas ? "

"J'ai entendu dire qu'il y avait des lézards et des bêtes à la capital."

" Oh que oui, ils sont mêmes gênants, bruyants et par dessus tout, grossiers. "

" Je préférerais ne rien à voir à faire avec eux."

" Normalement je serait d'accord, mais ils gardent un savoir que beaucoup ont oublié. "

Le savoir ...

C’est notre billet vers le Créateur, mais l’humanité l’à négligé, voir même abandonné.

" Pensez vous que le Créateur existe vraiment ? "

" C'est une question de foi, vous y croyez ou non. "

" Chhhhut. Quelqu'un  - ou quelque chose - est ici. "

 

Ils gardent un savoir que beaucoup ont oublié.

----------------------------------------------------------------------------

2.2 :

De nombreuses créatures errent en ce monde.

Les plus nombreux sont les hommes, qui cherchent toujours la maîtrise de la terre.

Puis il y a les Hommes-Lézards, une race bipède mélangeant à la fois des caractéristiques reptiliennes et amphibiennes.

Une autre race intelligente existe, les humanoïdes sauvages, les Hommes-Bêtes.

Et puis il y a les prédateurs, les créatures qui ne vivent que pour se nourrir des autres.

 

De nombreuses créatures errent en ce monde.

--------------------------------------------------------------------------------

2.3 :

Les prédateurs attaquent, tuent et dévorent tout se qui est à leur portée.

Leur gourmandise n'a ni limite, ni raison.

 

Ni limite, ni raison.

-------------------------------------------------------------------------------------

2.4 :

La loi  du plus fort est ce qui régit l'évolution de ces prédateurs.

Crocs, venin, griffes et la sauvagerie commandent leurs espèces.

 

Et la sauvagerie commandent leurs espèces.

--------------------------------------------------------------------------------------------

2.5 :

La Capitale est en vue.

-------------------------------

 " Nous allons devoir nous lier d'amitié avec les Hommes-Lézards et les Hommes-Bêtes si nous voulons en apprendre plus sur le chemin vers le Créateur. "

" QueQue proposez-vous? Les corrompre à la bière ? "

" Encore plus simple. Une démonstration de force. "

" Donc, vous dites que nous devrions être violent avec eux ? "

" Eh bien, ce sont des sauvages, après tout. "

Les portes de la capitale s’ouvrirent en signe de bienvenue.