FANDOM


* Chapitre 8: Labyrinthe *

* * * * *

* 8.1 : Il semblerait que cet endroit aussi, soit vivant *

La Lave disparaît.

Vous avez maintenant atteint une zone imprégnée d'un froid glacial.

"Hmm... je crois que nous pourrions nous perdre."

Des murs mécaniques forment des passages qui partent dans toutes les directions.

Vous vous demandez si ceci, aussi, est un produit de la Civilisation Primordiale.

C'est un véritable labyrinthe.

Des lumières tapissent les murs des passages à intervalles réguliers.

Brusquement.

Un de vos compagnons parle.

"Nous sommes convoqués."

Lorsque vous avancez, les lumières qui tapissent les parois s'enflamment une par une, comme suivant votre rythme.

Il semblerait que cet endroit aussi, soit vivant.

* * * * *

* 8.2 : Des marques de brûlures ici et là--des traces de bataille *

Les machines ici sont complètement différentes de tout ce que vous avez pu voir dans la ville d'Agra.

Après une inspection de plus près, vous remarquez des marques de brûlures ici et là--des traces de bataille.

* * * * *

* 8.3 : Ils sont souples... mais fermes *

Vous posez une main hésitante sur les murs mécaniques construits par la Civilisation Primordiale.

Ils sont froids au toucher.

De plus, ils sont souples... mais fermes.

Cet endroit est tellement étrange.

* * * * *

* 8.4 : Ici les murs sont extrêmement délabrés... *

Ici les murs sont extrêmement délabrés... probablement par quelques marques de griffe laissées derrière.

* * * * *

* 8.5 : Personne ne tient à le dire *

"Hm ? Quelle est cette tâche noire ?"

Personne ne tient à le dire, mais la forme est certainement humaine.

Cet endroit a-t-il subi une si intense attaque de chaleur pour réduire une personne en cendres ?

* * * * *

* 8.6 : Mais la curiosité vous pousse fermement en avant *

Quelque chose de sinistre vous a fait dresser les cheveux à l'arrière de votre cou et vous ne pouvez trembler d'un certain malaise.

Il est si palpable que vous pensez presque l'air infecté d'une sorte de virus.

Tout ici est si complètement étranger et différent du monde que vous connaissez.

Mais la curiosité vous pousse fermement en avant.

* * * * *

* 8.7 : C'est comme si le labyrinthe lui-même était vivant *

"OOOOOOOOOOOOH..."

Un gémissement retentit tout autour de vos pieds.

C'est comme si le labyrinthe lui-même était vivant.

* * * * *

* 8.8 : Vous avez perdu toute notion du temps *

Combien de temps cela fait-il que vous avez quité Agra ?

Vous essayez de vous rappeler.

Trente minutes ?

Non, peut-être six heures ?

Non, non. Plus de trois jours ?

Vous avez perdu toute notion du temps.

* * * * *

* 8.9 : Seraient-ce des escaliers ? *

"Hm ? Cette porte semble différente du reste."

Lorsque vous approchez de la porte, une lumière rouge au-dessus de vous passe au vert.

A peu près au même instant, une ligne verticale divise la porte en son centre, et chaque côté se sépare sous un whoosh (bruitage).

"Wow, elle c'est ouverte toute seule !"

"Seraient-ce des escaliers ?"

* * * * *

* 8.10 : Ceux qui passeront au-delà ne reviendront pas *

* * * * *

* Epilogue *

Il semble que vous l'avez fait, passer à travers le labyrinthe.

Une toute nouvelle scène s'étend devant vous :

Les murs, les passages, et la disposition des portes sont arrangées de manière ordonnée.

Le plus saisissant de tout est le plafond, qui n'est pas constitué de roche naturelle.

Tout est encore recouvert d'un matériau souple mais ferme semblable aux murs du labyrinthe.

Le Créateur pourrait-il être tout proche ?

* * * * *

Trad * Suki